nArChY fOrUm

! plus Gné ! plus Pourri ! mieux Goler !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 poésie d'aujourd'hui..

Aller en bas 
AuteurMessage
rAvachol 1er
A la recherche d'amis
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: poésie d'aujourd'hui..   Sam 10 Fév - 14:30

un superbe texte de Charles Pennequin
pour dire que la poésie est loin du romantisme....
et que Pennequin est un grand bonhomme (à lire pendant qu'il est vivant)

NOUS SOMMES LA LESSIVE DE LA TELE


Aujourd’hui nous ne sommes plus au temps de Van Der Meersh, aujourd’hui c’est un autre temps de chien, un autre grain, un gros grain, un sale temps autre pour les humains, pour nous autres les humains, humains les chiens nous autres, aujourd’hui encore un temps à pas mettre un chien dehors, ou un humain, ou un chien d’humain dehors, aujourd’hui c’est encore sale temps à pas coucher dehors, et pourtant : on y couche encore, un temps, un vilain grain, un temps mauvais avec d’autres mots pour d’autres chiens, et les consciences ne sont plus les mêmes, les Laure les Louis Drouvin les Jacques, les Gervais et aussi les Jean Denoots, toute la bande des grévistes, les femmes dans la misère, les gens dans les courées et même des patrons dans Quand les sirènes se taisent, tous ont la conscience télévisuelle maintenant, tous ont la sirène allumée de la télé, tous sont des allumés de télé dans leur petit appartements, et des appartements comme des cellules, des petites cellules allumées télé, chacun sa petite cellule avec la conscience lessivée télé dedans, tous ont un seul patron maintenant : la télé, la force médiatique allumeuse, la grande force décervelante et allumée comme un pétard mouillé, la grande force du pétard mouillé des médias, avec la parole comme une grande machine à décerveller, et s’il y a révolte ça ne peut être que contre cet entrepreneur mondialisant la débilité et contre ceux aussi qui ont décidé d’accompagner le patron-télé, les politiques, les journalistes, les intellectuels, les cons. La grande sirène aujourd’hui à taire, c’est le patron-télé. Le seul patron est le patron des allumés, ceux qu’on allume télévisuellement, ce que le tube cathodique vient visiter chaque jour et leur foutre un bon coup pour la journée, pour penser la journée, penser son quotidien, panser le pain rassis du quotidien, et la pensée rassise dedans, nous sommes des chiens de la pensée rassise de la télé, et s’il y a grève à faire c’est la grève de la conscience télé, c’est la grève totale en faisant taire la sirène enjoleuse des télés, c’est faire péter les relais, faire exploser les antennes et les satellites et péter la tour Eiffel.


Vous voulez des idées pour que ça aille mieux ? Faites tout péter, et tout ira mieux.

Vous voulez des idées ? Faites les vous-mêmes.

Et commencez par plus faire confiance au patron-télé et au patronnage médiatique, patron-matraque, patron avec la matraque médiatique et la casquette de plomb médiatique, la casquette à carreau de la connerie qu’on vous branche chaque jour, tous les jours les gens ont mis leur casquette à carreaux de la connerie pour avancer dans la vie, et ils rentrent le soir épuisés de leur journée de con encasquettés de labeur pour se regarder les programmes, la télé putain, télé-pute ils regardent, mais c’est eux les putes à télé, les seules putes de télé-pute sont les téléspectateurs, les spectateurs de télé-pute c’est vous, c’est moi, c’est vous les putains de votre télé, vous prenez votre vie pour une télé, ou vous prenez la télé pour votre vie, ou vous prenez votre cul pour la température de votre pensée, mais jamais on n’a pensé avec son cul jamais, jamais on prend la température de sa pensée en se plongeant les doigt dans le cul, sauf à la télé, sauf chez vous c’est-à-dire chez moi à la télé. Alors faites tout péter, faites péter les scores de la pensée, éveillez vos concepts personnels, soyez vos génies et arrêtez d’appuyer sur la télécommande, faites la grève de la télécommande et de la pensée télécommandée, de la pensée digérée dans les tubes, pensée en tube, pensée labellisée connerie mais soyez bio, soyez tout bio de votre pensée, soyez bio-gars et bio-filles de vos pensées, soyez les agriculteurs bio de votre tête et faites votre pain de neurones vous-mêmes, faites votre job culturel vous-mêmes, ne soyez plus culturisés, ne soyez plus colonisés, ne soyez plus lobotomisés par la télé.

pour ceux qui en veulent plus:
son blog étonnant

_________________
”we deny the future since 1800" Caroliner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kob.X
Grand Gourou
avatar

Nombre de messages : 662
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 10/06/2005

MessageSujet: Re: poésie d'aujourd'hui..   Sam 10 Fév - 23:37

Woa....
Impressionant.
Tu permet que j'pique l'article! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wrongway.canalblog.com/
rAvachol 1er
A la recherche d'amis
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: poésie d'aujourd'hui..   Lun 12 Fév - 11:27

oh oui tu peut diffuser largement, mais dit bien que c'est du Charles Pennequin...
et que c'est un poete ...
etonnamment quand les poetes parles c'est toujours plus beau que les tracts militants, c'est surement pour ca qu'ils sont moins lu...

et perso, je mettrais bien cette superbe phrases:
"Vous voulez des idées ? Faites les vous-mêmes."
quelque part sur ce forum... ;-)

_________________
”we deny the future since 1800" Caroliner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: poésie d'aujourd'hui..   

Revenir en haut Aller en bas
 
poésie d'aujourd'hui..
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'avez vous fait dans/pour votre jardin aujourd'hui ?
» foot sur l'agora aujourd hui 3/9 18h
» Salon "Naitre et Grandir AUjourd'hui" à Marche-en-
» Apéro au Big-Ben aujourd'hui à 11h00 :-)
» Les fringues que vous rêvez de porter aujourd'hui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nArChY fOrUm :: A-cUltuRe :: Bouquins-
Sauter vers: